Collectionner les monnaies anciennes, mais encore ?

Il m’arrive souvent d’entendre des gens dire qu’ils veulent se lancer dans la collection des monnaies anciennes. L’initiative n’est pas forcément critiquable certes, mais lorsqu’on leur demande quel type demonnaies anciennes ils ambitionnent de regrouper, leur silence traduit l’une des erreurs les plus courantes du numismate débutant.

Alors collectionner les monnaies anciennes, oui, mais à condition de savoir où l’on va et surtout faire en sorte que ce beau projet ne soit pas qu’un feu de paille prêt à s’éteindre au moindre coup de vent !

Dans cet article, nous allons voir les règles importantes à respecter avant de se lancer dans la collection des pièces de monnaie. Qu’elles soient anciennes ou contemporaines d’ailleurs !

Les pièces de monnaie anciennes ont toujours plus de valeur que les récentes : FAUX

Ca y est, vous êtes décidé : vous vous lancez dans la collection des pièces de monnaie. Mais pas n’importe lesquelles, non, les pièces de monnaie anciennes.

Souvent motivé par la croyance populaire qui laisse penser que ces dernières sont (forcément) celles qui ont le plus de valeur, beaucoup se lancent bille en tête à la recherche du moindre millésime un tant soit peu usé et terni par le poids des années.

monnaie ancienne féodale

monnaie ancienne féodale

C’est une erreur ! Une grosse erreur même ! Autant, les vieilles pièces peuvent avoir énormément de valeur, autant des millésimes plus récents peuvent aussi valoir des fortunes.

En conclusion de ces quelques lignes, si vous comptez vous lancer dans la numismatique et plus particulièrement dans les vieilles pièces de monnaie en ayant en tête que ce sont celles-là qui vont vous rendre riche, vous faites fausse route.

A titre de comparaison, même si près de 200 ans séparent les 2 millésimes, je préfère largement un essai de 1 euro de Monaco en qualité FDC (plus de détails sur les qualités de conservation ici) qu’un écu de 5 francs en argent en qualité TB (ou TTB) de Louis Philippe (de 1833 par exemple).

La raison est que la date de fabrication des pièces de monnaie est loin d’être le critère de valeur n°1 en numismatique. Je l’avais déjà expliqué dans un précédent article mais il est toujours bon de le rappeler parce que beaucoup font cette erreur récurrente. 

Les pièces de monnaie anciennes sont les plus rares : encore FAUX !

Qui dit vieille monnaie ne dit pas forcément « rareté », loin s’en faut. Et d’abord, pourquoi une pièce de monnaie ancienne serait forcément plus rare qu’une récente ?

Là encore, tout est histoire de « nombre d’exemplaires produits ». Et en observant un peu les tirages de pièces de monnaie à travers les âges, on se rend compte que chaque modèle de pièces de monnaie a ses années bien cotées et ses années de grande production. Quelle que soit la période à laquelle on se réfère.

Si vous avez un argus numismatique, amusez-vous à vérifier la valeur d’une pièce de 2 francs de 1991 à titre d’exemple…

1991, ce n’est pas forcément ancien n’est-ce pas ? Vous vous rappelez d’ailleurs surement de ces pièces de monnaie avec la semeuse sur le revers non ?

Vous serez surement surpris par la valeur que peuvent avoir ces pièces de monnaie aujourd’hui (je parle de celles de 1991).

pièce de monnaie ancienne trouée

pièces de monnaies anciennes trouées

Et leur valeur vient de quel facteur selon vous ? Tout simplement du fait qu’en 1991, elles ont été produites à seulement 2 500 exemplaires.

Sur un pays de près de 60 000 000 d’habitants (un peu moins à l’époque), je vous laisse imaginer le degré d’extrême rareté de ce millésime bien connudes numismates du monde entier.

Donc, tordons une nouvelle fois le cou à la rumeur qui dit que l’ancien est forcément plus rare : non, non et non, ce n’est pas toujours une vérité absolue !

Après, il est vrai qu’une pièce de deux francs de Napoléon en état SUP (qu’importe sa date de fabrication) aura de grandes chances de valoir  plusieurs centaines d’euros c’est certain…

 

 

Ne pas cibler, l’autre erreur du numismate…

Se lancer dans la numismatique est une bonne et belle idée si jamais ce domaine vous passionne. Ce qui l‘est beaucoup moins, c’est de se lancer sans réel objectif ni volonté de ciblage.

En résumé, vous collectionnez les pièces de monnaie anciennes au tout-venant : du denier au sesterce en passant par les monnaies chinoises, les pièces du XIXème siècle ou les monnaies trouées de tous pays et de tous les continents. En bref, vous récupérez et achetez toutes les pièces de monnaie que vous trouvez du moment qu’elles sont anciennes.

monnaie ancienne chinoise

monnaie ancienne chinoise

C’est encore une grave erreur, puisqu’en plus de vous décourager bien rapidement, vous allez dépenser des fortunes dans une « collection » qui n’aura ni queue ni tête et qui vous prendra un maximum de temps et d’énergie.

Après, pour l’avoir déjà fait moi-même, je ne dis pas qu’il ne faut pas investir dans une monnaie ancienne étrangère qui en vaut la peine si une opportunité se présente.

Sur des marchés aux puces par exemple, il n’est pas rare de tomber sur des pièces que l’on ne cherchait pas forcément et qui présentent un grand intérêt numismatique pour un prix quelquefois peu élevé. Dans ce cas-là, bien sûr qu’il faut acheter puisque cette pièce pourra ensuite être échangée contre un millésime qui vous intéresse plus.

Ce qu’il faut également retenir, c’est que même si vous souhaitez vous lancer dans la collection des monnaies anciennes, vous devrez obligatoirement vous limiter à un pays, une époque ou même valeur faciale.

 

monnaie ancienne en or charles 10

Voilà une monnaie ancienne de très grande valeur! (monnaie ancienne en or de Charles X)

 

Quelques exemples de collections de monnaies anciennes :

Vous manquez d’inspiration, vous ne savez pas dans quelle collection vous lancer puisque vous savez maintenant que la clé est le ciblage. Laissez-moi vous donner quelques exemples.

 

Vous en faîtes ce que vous en voulez ensuite, les voici :

- Collectionner les pièces de monnaie royales de 5 francs en argent,

– Collectionner les pièces romaines,

– Collectionner les monnaies françaises du XXème siècle,

– Collectionner les drachmes,

– Collectionner les monnaies féodales,

– Collectionner les pièces de 2 francs françaises de toutes époques,

– etc…

 

Vous l’avez compris : cibler est essentiel pour réussir à se constituer à long terme une collection de pièces de monnaie anciennes digne de ce nom et qui surtout vous donnera envie, jour après jour, de persévérer avec une grande motivation !

 

Personnellement, c’est ce que je fais depuis près de 23 ans avec les pièces de monnaie françaises des XIXème et XXème siècles, certes pas 7 jours sur 7 mais toujours avec cette même passion qui est restée intacte au fil des ans. Et ça, c’est quand même une grande satisfaction ! 

 

Source : http://www.piecedemonnaie.com/